Comment bien choisir son éclairage en cuisine ?
Publié par Delphine le jeudi 4 février 2021

Un éclairage de cuisine adapté à mes besoins

  • Conseils

Entre efficacité et déco, l’éclairage de la cuisine doit faire l’objet d’un choix précis. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour éclairer cette pièce et créer l’ambiance que vous recherchez !


L’importance d’un éclairage de cuisine fonctionnel


Comment mettre en place un éclairage efficace ?


Dans la cuisine, on mixe, on découpe, on mélange, on fait bouillir, on surveille la cuisson… Autant d’étapes récurrentes lors de la préparation des repas qui nécessitent un éclairage performant : une question de sécurité et de réussite de vos plats ! L’éclairage du plan de travail, de l’évier et des plaques de cuisson (si elle est surmontée d’une hotte, sachez que des spots LED y sont presque toujours intégrés) est donc l’un des points de lumière à envisager en premier lieu dans la conception d’une cuisine. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • intégrer des spots sous les meubles hauts de votre cuisine ;
  • appliquer un bandeau LED découpable sous les meubles hauts.
  • Opter pour des meubles hauts avec fond éclairant

Si votre plan de travail prend la forme d’un îlot de cuisine, une suspension conviendra parfaitement. Une seule condition, valable également pour les lampes LED : que la lumière diffusée soit suffisamment puissante et claire pour vous permettre d’y voir correctement !


eclairage cuisine

Comment bien choisir mes ampoules ?


Comment savoir si vos spots et autres luminaires correspondent à ce besoin ? Sur la boîte de l’ampoule, recherchez :

  • la température de couleur : exprimée en Kelvins, elle doit être aux alentours de 6 000 K, ce qui correspond à un blanc plutôt froid, idéal pour travailler ;
  • l’intensité du flux lumineux : exprimé en lumens, il doit idéalement se situer entre 60 et 120 lm selon que votre plan de travail est plus ou moins sombre ;
  • l’Indice de Rendu des Couleurs (IRC) : plus il tend vers 100, plus la lumière révèle la véritable couleur des objets qui l’entourent. Important pour surveiller une cuisson par exemple !

En combinant ces critères de choix, vous obtiendrez un éclairage qui vous permettra de cuisiner à l’aise sur votre plan de travail.


L’éclairage secondaire : le confort dans ma cuisine


Les lampes à suspension


D’autres points dans la cuisine ont besoin d’être bien éclairés, mais avec moins d’intensité que le plan de travail. Il s’agit notamment du coin repas et de la pièce en général. Pour cet éclairage secondaire, on opte volontiers pour des lampes à suspension ou plafonnier. Plusieurs éléments sont à prendre en compte dans votre choix afin que le repas soit agréable à partager, avec ou sans invités :

  • ne pas faire descendre les luminaires trop bas : vous risqueriez de ne pas voir votre interlocuteur en face !
  • bien placer l’éclairage général de la cuisine : votre suspension ne doit pas vous gêner dans vos déplacements ;
  • choisir une lumière adaptée : autour de 3 000 à 4 000 K pour un effet chaleureux et environ 60 lm pour voir ce qu’il y a dans votre assiette ;
  • si l’ampoule de la lampe est trop lumineuse, optez pour une suspension avec abat-jour opaque.

eclairage cuisine bar suspensions

Pour optimiser votre confort dans la pièce, vous avez également la possibilité d’opter pour une lampe dotée d’un variateur d’intensité. Vous pouvez ainsi aisément adapter l’éclairage à votre activité : lumière plutôt vive le matin au-dessus de la table pour vous réveiller, intense lorsque les enfants font leurs devoirs, plus douce pour le repas du soir… L’éclairage s’adapte ainsi au caractère multifonctionnel de la cuisine, qui devient un espace de vie pleinement employé et agréable.


Éclairage secondaire et design


Les spots LED constituent également une solution d’éclairage général particulièrement appréciée lorsque la cuisine est conçue en longueur. Intégrées au plafond ou posées sur une barre, ces lampes ont un caractère très moderne et diffusent une lumière homogène.

Si vous décidez de vous tourner vers une lampe à abat-jour, les possibilités design sont multiples :

  • gris ou noir, le métal apporte une note industrielle à votre cuisine ;
  • décorée de motifs végétaux, la lampe vous plonge dans une ambiance vintage ;
  • avec un abat-jour en verre translucide, votre cuisine adopte un air intemporel.

Si sa vocation n’est pas purement décorative, l’éclairage secondaire d’une cuisine participe tout de même largement au style de la pièce. Choisir son éclairage de cuisine, c’est donc se créer une pièce à la fois confortable et esthétique, pratique et qui vous ressemble !


eclairage ampoule industriel

Eclairage Zlufil Cuisinella


Lumière et décoration : je choisis l’ambiance de ma cuisine !


Les bandes LED, pour une déco sur mesure


La décoration est la troisième fonction de l’éclairage d’une cuisine. C’est un éclairage qui ne sert pas vraiment à y voir plus clair dans la pièce, mais à créer l’ambiance que vous aimez. Dans cette optique, les bandeaux LED sont les champions de la déco. Ils se glissent partout : sous le plan de travail ou les étagères, autour de la hotte, au niveau des plinthes, dans les tiroirs et placards… Ils ont l’avantage de se décliner en de nombreux coloris, ce qui offre un large choix d’ambiances pour votre cuisine. Certains sont même capables de changer de couleur : vous pouvez ainsi passer en un clin d’œil d’une atmosphère sobre et contemporaine à une ambiance plus festive.

Découpables, ils s’adaptent parfaitement aux dimensions de vos meubles, de votre plan de travail… Un véritable éclairage sur mesure ! Ils apportent dans tous les cas une ambiance essentiellement contemporaine et un effet irrésistiblement élégant à la pièce. Suivez nos conseils en optant pour un ruban LED étanche afin qu’il résiste aux projections d’eau et de graisse, courantes dans une cuisine.


Cuisine équipée sur mesure Label Métal Brossé et Trend Quartz Métal

Des lampes en applique pour donner vie aux murs


Outre les bandes LED, les appliques murales sont également un grand allié déco des cuisines. Si elles peuvent assurer l’éclairage général dans une pièce étroite ou basse de plafond, elles sont essentiellement destinées à mettre les murs en valeur dans une cuisine plus grande ou une cuisine ouverte sur le salon. Ce type de lampes permet ainsi de faire ressortir un tableau, un cadre photo…


eclairage atelier

Kelvins, lumens, watts… que choisir pour la déco ?


Lorsqu’on passe à l’éclairage décoratif, toute cette partie technique devient moins importante que lors de l’installation de l’éclairage principal. Cependant, pour obtenir l’effet recherché, on peut essentiellement se pencher sur la question de la température de couleur des ampoules d’une lampe et retenir que :

  • 3 000 K correspond à une température de couleur très orangée : c’est l’idéal si vous voulez une suspension aux ampoules nues à l’effet vintage très tendance actuellement ;
  • dès 5 000 K, la lampe diffuse un blanc froid : un bon choix pour des bandeaux LED destinés à une cuisine contemporaine par exemple ;
  • il est intéressant de coordonner la température de couleur de son éclairage décoratif sous les meubles avec celle des spots de la hotte.

Le flux lumineux et la puissance n’ont que peu d’incidence en matière de lampes décoratives. Si le nombre de lumens est important, veillez simplement à ne pas placer la lampe à hauteur des yeux afin de ne pas être ébloui, mais c’est rarement le cas avec l’éclairage déco.

Vous en voulez plus ?

Envie de découvrir nos cuisines équipées ?

Découvrir nos cuisines

Envie de préparer votre projet ?

Créer votre espace