Comment (ré)utiliser ses déchets organiques ?

Le volume et le traitement des déchets est un vrai problème pour la planète. En 2016, nous avons produit 4,6 tonnes de déchets par habitant (ADEME). Cependant, les comportements s’améliorent : le recyclage a augmenté de 13 % en 10 ans. Une bonne nouvelle pour l’environnement ! D’autant qu’il y a des gestes simples que chacun peut faire à son niveau, à commencer par la valorisation des déchets organiques. Découvrez des solutions faciles et pratiques pour jeter moins ! 

 

Les déchets organiques, c’est quoi exactement ?

Les déchets organiques correspondent aux déchets pouvant être dégradés par des micro-organismes : ce sont des déchets biodégradables. Ils représentent 30 % de nos poubelles et leur traitement coûte cher (incinération ou enfouissement), alors que nous pourrions facilement éviter de les jeter ! D’origine végétale (épluchures, herbe de tonte, restes de repas) ou animale (coquilles d’œufs, viande, poisson), ils peuvent être réutilisés pour fertiliser vos plantations ou nourrir certains animaux comme les poules.

 

Le compost : une solution idéale pour recycler ses déchets organiques

epluchures de legumes sur planche en bois

 

Si vous avez un jardin, on ne peut que vous encourager à y installer un bac à compost. Sans fond, il permet aux déchets d’être en contact directement avec le sol et d’être ainsi mieux dégradés par les insectes qui s’y trouvent. Vous pouvez aussi tout simplement entasser les déchets organiques à l’air libre. Seul inconvénient : les odeurs se feront un peu plus sentir. Pensez à l’aérer régulièrement en retournant le tas à l’aide d’une fourche. En effet, l’air accélère le processus de dégradation et évite les mauvaises odeurs. Votre compost doit aussi être humide, sans quoi les micro-organismes qui dégradent les déchets meurent. Si vous constatez un desséchement des matériaux, arrosez légèrement votre compost. A noter : certains déchets organiques sont plus durs à décomposer, comme les os, les noyaux, les coquilles ou les trognons de choux. Le mieux est de les broyer avant de les composter. Une fois votre compost mûr (de couleur brune et d’aspect homogène), utilisez-le :
• au pied de vos arbres et plantations. Il enrichit le sol et stimule la croissance des plantes ;
• pour votre potager. Il protège le sol de la chaleur ou du gel et retient l’eau. Idéal pour les jeunes pousses.
 
Si vous habitez en ville ou que vous n’avez pas de jardin, rassurez-vous, vous pouvez aussi recycler vos déchets organiques. De nombreuses communes proposent des solutions de compostage de quartier ou collectif. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

 

Les animaux : des alliés précieux pour vos déchets naturels

 

Il existe des alternatives au compostage. Si vous avez un jardin, adoptez une ou plusieurs poules. Pas compliquées, elles se contentent d’une petite surface et se nourrissent de presque tout : épluchures, coquilles d’œuf mais aussi restes de repas. Pratique pour réduire le poids de vos poubelles et, en prime, avoir des œufs frais tous les jours ! Les citadins peuvent se tourner vers le lombricompostage. Ce système fait appel aux vers qui vont digérer les déchets organiques et les transformer en compost pour vos plantes d’intérieur. De nombreuses tailles de bacs sont disponibles, garantis sans odeur !

 

Déchets du jardin : comment les réutiliser ?

 

Feuilles morte, herbe de tonte, branches issues de la taille, etc. : tous ces résidus de jardinage sont aussi des déchets organiques. En les broyant, vous obtiendrez un paillis fin. Celui-ci s’utilise au pied des arbres pour les protéger du froid ou de la chaleur. En plus, il retient l’eau, ce qui permet de réduire les arrosages et d’économiser l’eau. Pour être efficace, le paillage doit être étalé en une couche épaisse d’environ 10 cm sur une terre bien nettoyée. Vous n’aurez plus d’excuses pour alléger votre poubelle !

 

Sauvegarder :

Sélectionnés pour vous

Lifestyle

Cuisine : je passe au zéro déchet

La protection de l’environnement est un sujet d’actualité. Chacun de nous, par de petits gestes, peut jouer un rôle pour la planète. Et notamment dans la cuisine : compostage, rati...

Lire la suite

08/10/2018

Conseils

Comment bien conserver ses aliments ?

Avant, le sel était une des rares solutions pour conserver efficacement les aliments. Depuis l’arrivée des réfrigérateurs et autres congélateurs, de nombreuses techniques ont vu le...

Lire la suite

03/10/2018