Les plantes à cultiver dans ma cuisine
Publié par Fanny le jeudi 18 février 2021

Les plantes à cultiver dans ma cuisine

  • Conseils

Décoratives ou utiles, les plantes sont idéales pour faire entrer la nature à l’intérieur. Dans la cuisine, on adore les plantes aromatiques et autres petites plantes du potager si pratiques à portée de main : découvrez comment les choisir et les cultiver facilement en cuisine !


Quelles plantes faire pousser dans ma cuisine ?


Dans sa cuisine, deux types de plantes peuvent trouver leur place : les plantes décoratives et les plantes aromatiques. Faciles à cultiver, elles égayent une cuisine du sol au plafond et les plantes aromatiques sont particulièrement bienvenues dans nos petits plats. Petit tour d’horizon des espèces à ne pas manquer.


jardin cuisine herbes aromatiques

Les plantes aromatiques, reines de la cuisine


Leur culture simple, leur touche verte guillerette et leurs saveurs ont fait des herbes aromatiques les reines des plantes pour la cuisine, de la déco à l’assiette. Elles se cultivent aisément en pot, ce qui permet d’en profiter sans encombrer sa cuisine. Même sans jardin, il est possible d’enrichir ses préparations d’herbes bio, et notamment :


  • du basilic, qui évoque immédiatement l’Italie ;
  • de la menthe, pour vos plats orientaux et vos cocktails estivaux ;
  • du thym et du romarin, pour une cuisine aux saveurs irrésistiblement provençales ;
  • de la sauge, pour parfumer vos plats, mais aussi préparer de délicieuses décoctions digestives ;
  • du persil et de la ciboulette, pour toutes vos soupes et salades ;
  • de l’aneth et de l’estragon, pour sublimer vos poissons.

Ainsi équipée en herbes aromatiques, votre cuisine a tout pour gagner en saveurs et en fraîcheur !


Les petites plantes du potager


D’autres plantes peuvent aisément passer du potager à la cuisine. Il s’agit notamment :


  • des tomates cerises, elles sont idéales grâce à leur petite taille ;
  • du piment de Cayenne, dont les belles couleurs illuminent la pièce en hiver ;
  • des fraisiers, qui supportent très bien la vie en pot.

Les enfants seront ravis de pouvoir cueillir fraises et petites tomates de la maison et les déguster fraîches et bio ! Prévoir un mini-potager dans sa cuisine permet en effet d’opter pour une culture saine, puisque vous en êtes le maître !


Les plantes d’ornement pour la cuisine


Vous avez de la place dans la cuisine ? Outre les herbes aromatiques, offrez-vous des plantes décoratives ! Certaines se développent particulièrement bien dans cette pièce et contribuent surtout à votre bien-être. Des plantes telles que l’anthurium ou le chlorophytum comosum ont en effet la capacité de dépolluer l’atmosphère de votre cuisine, où on utilise souvent des produits d’entretien agressifs. Résistante, la fougère supporte bien les variations de température d’une cuisine.


pot plantes cuisine

Bien entretenir mes plantes pour cuisine


Les plantes les plus faciles d’entretien sont les herbes aromatiques. Cependant, quelques habitudes sont à prendre pour qu’elles s’épanouissent dans votre cuisine et vous offrent plusieurs récoltes.


Démarrer la culture de plantes aromatiques dans ma cuisine


Désormais, les solutions sont nombreuses pour se lancer dans la culture de plantes aromatiques chez soi. Vous pouvez commencer par les acheter :


  • déjà poussées, en pot ;
  • en graines.

Sachez que vous pouvez commencer votre culture à tout moment de l’année : il n’y a pas de saison pour les herbes aromatiques !

La culture de ces plantes est facile, mais si vous n’avez vraiment pas la main verte, vous pouvez vous tourner vers des pots intelligents. Ce type de potager d’intérieur smart fait pousser vos plantes en toute autonomie depuis le stade de graines : gestion de l’apport en eau, en engrais, en lumière… Le prix à investir est naturellement bien plus important que pour un pot classique et quelques graines, mais vous n’avez plus qu’à récolter !


Trouver le bon emplacement dans ma cuisine


De manière générale, les plantes aromatiques s’accommodent assez bien de tous les emplacements dans une cuisine. Pour le basilic cependant, offrez-lui un maximum d’eau, de lumière et de chaleur. Nés dans les sols arides du pourtour méditerranéen, le thym et le romarin se contentent d’un faible apport en eau, mais requièrent un important éclairage naturel. Si l’éclairage de votre cuisine est faible, privilégiez le persil et l’estragon ainsi que la menthe.


Basilic, thym, sauge, persil, ciboulette… Vous ne savez pas lesquels choisir et avez envie d’avoir un peu de tout dans votre cuisine sans vous sentir encombré ? Optez pour un rangement malin, comme l’étagère à plantes Cuisinella, qui accueille vos pots dans un esprit nature authentique et décoratif. N’hésitez pas également à les suspendre au plafond pour créer un effet jungle. Pensez seulement à donner assez de longueur au fil pour pouvoir récolter vos plantes facilement !


cuisine noire design

Cuisine Trend cube black Cuisinella

Du côté des plantes décoratives, la fougère aime que son pot reste humide, l’anthurium aime beaucoup la lumière, mais par éclairage indirect, tandis que le chlorophytum comosum supporte la mi-ombre.


Les bons gestes pour entretenir mes plantes d’intérieur en pot


Vos plantes aromatiques ont réussi à germer, c’est une première victoire ! Et maintenant, que faire ? Tout d’abord, vérifier que la plante est bien placée dans votre cuisine :


  • Si ses feuilles affichent des taches brunes, c’est que l’éclairage est trop direct.
  • Si ses tiges s’allongent tandis que la taille des feuilles diminue, c’est qu’elle manque de lumière.

Ensuite, même si vous apportez de l’engrais à vos plantes en pot, l’idéal est de les rempoter tous les deux ans. Coupez également toutes les feuilles et tiges séchées dès qu’elles apparaissent. Si plusieurs plantes sont dans un même pot, veillez à ce qu’elles ne s’étouffent pas les unes les autres, en taillant celles qui prennent trop leurs aises. C’est notamment le cas de la menthe, très expansive.


Enfin, sachez que si votre persil ou votre basilic finissent par mourir au bout d’une douzaine de mois, il n’y a là rien que de tout à fait normal: ces deux herbes aromatiques sont des plantes annuelles, qu’il faut donc renouveler tous les ans !


Récolter et conserver mes plantes aromatiques


Ça y est, votre ciboulette affiche de belles tiges, votre basilic des feuilles bien développées, votre thym embaume la cuisine… C’est le moment de commencer à vous servir ! Pour que votre taille ne mette pas à mal la santé de votre potager d’intérieur, il est conseillé de procéder à des récoltes ponctuelles, en fonction de vos besoins, plutôt que de dépouiller entièrement la plante en une seule fois. En outre, mieux vaut procéder à la récolte en partant du haut de la plante, ce qui lui permet de reprendre sa pousse plus facilement en s’appuyant sur des bases solides. Lorsque la plante a atteint sa maturité cependant, c’est le moment d’effectuer une taille radicale en ne laissant à la plante qu’un tiers de sa hauteur : elle n’en repartira que de plus belle !


cuisine noire plantes

Après une belle cueillette, deux solutions s’offrent à vous pour conserver vos herbes aromatiques fraîchement coupées:


  • les enrouler dans un linge humide pour les conserver quelques jours ;
  • les ciseler puis les placer au congélateur pour les conserver plusieurs mois.

C’est l’assurance d’aromates qui restent frais et immédiatement disponibles même lorsque la plante est en fin de vie (dans le cas du basilic et du persil) ou lorsque vous venez de tailler entièrement vos herbes.


Vous savez désormais tout pour vous créer un véritable petit jardin aromatique en cuisine, lancez-vous sans hésiter !